SAINT-AVENTIN

 

 



randonnées, ski, nature, découverte, pastoralisme...
découvrez un village historique au cœur du luchonnais.


Imprimer Envoyer

LA CHAPELLE ET LE PAS DE SAINT-AVENTIN

La légende nous dit que la cavité oblongue que l'on remarque sur une dalle de schiste noir à gauche de la porte d'entrée de la chapelle serait l'empreinte du pied de l'ermite.
Celui-ci, poursuivi et capturé par les Maures, fut enfermé dans le château de Saint-Blancat situé sur un chemin muletier reliant Cazarilh à Sacourvièle.

S'enfuyant, les Maures à ses trousses le jeune berger sauta sans mal du sommet de la tour et d'un bond franchit la vallée pour retomber sur la dalle qui porte encore encore l'empreinte de son pied.
La chapelle a été érigée là en mémoire du saint homme.

Capturé peu après, il aurait été décapité en l'an 800 par ses ennemis.

La légende dit qu'il prit sa tête coupée entre ses mains, et s'enterra lui même sous la dalle où s'était gravé son pied, lorsqu'il avait sauté de la tour.

Trois siècle passèrent et nul ne se souvenait de l'emplacement du tombeau d'Aventin.
Au XI ème siècle, un berger s'aperçut que le taureau de son troupeau ne paissait plus et grattait autour de cette pierre.

Les villageois creusèrent et découvrirent le cors de Saint-Aventin.
Le pape autorisa l'exhumation du corps et la dépouille fut alors transportée sur un chariot tiré par des boeufs qui s'arrêtèrent en un lieu où l'on décida de construire une église..

Pendant des siècles, le jour de sa fête, le 13 juin un pèlerinage a attiré des foules de pèlerins  venus de toutes les régions des pyrénées, mais aussi d'Espagne, C'est la Révolution qui mit fin à ces célébrations religieuses.

 
 
 
Mairie de Saint-Aventin - Le village - 31110 Saint-Aventin - Tél. 05 61 79 21 72

[Mentions legales] [Plan du site]

galerie photo saint-aventin